Flaconade

Une nuit, c'était il y a longtemps, j'ai fait un rêve merveilleux : je me trouvais dans une tour de verre, avec le ciel, bleu, à perte de vue, comme si je faisais maintenant moi-même partie des nuages. Une impression de paix et de douceur m'accompagnait. Je me sentais à la fois contenue par cet espace transparent, immaculé, et en même temps, le monde semblait s'offrir à moi sans obstacle si je l'avais décidé. En me réveillant j'ai cherché à reproduire en photo cette vision que j'avais eue. Comme la forme de la tour était rectangulaire, j'ai choisi  tout d'abord le récipient de verre le plus proche de ce que j'avais vu et je l'ai placé sur fond de ciel, le ciel bleu, moutonneux, au-dessus de mes arbres, sous ma fenêtre, sans spot, avec des rappels de nuit. Cette image, l'image  que je me fais du paradis, m'a hantée ensuite et j'ai souvent eu envie de travailler ce rapport entre la lumière et le verre, matériaux à la fois transparent et qui renvoie la lumière, et qui, une fois rempli, se trouve chargé, sous l'effet de la lueur nocturne inventée, d'une aura, pour moi, mystérieuse, mais douce, comme l'avait été ce rêve.